La torture psychologique insoutenable et la détention arbitraire dans une prison de haute sécurité en Angleterre continue pour Julian Assange. L’autorisation demandée de faire appel de son extradition vers les États Unis a été rejetée, le 14 mars 2022, par la Cour Suprême britannique.

Pour avoir exercé son métier de journaliste, celui qui a dénoncé des crimes de guerre, des violations des droits humains et de corruption, n’encourt pas moins de 175 années d’emprisonnement.

Le sort fait à Julian Assange, aujourd’hui, relève d’un véritable scandale international.

Il est fait atteinte à la dignité et l’intégrité d’un homme mais aussi aux libertés indispensables à la survie de toute démocratie.

À l’heure d’une nouvelle guerre aux portes de l’Europe où chacun s’émeut et se mobilise, à juste raison, pour les populations civiles touchées et en plein désarroi, il ne faut pas oublier que d’autres peuples subissent, depuis de nombreuses années et cruellement les assauts des grandes puissances dépourvues de toute humanité : Palestinen-nes, Kurdes, Yéménites, Afghan-es, … l’Afrique et le Moyen Orient payant le plus lourd tribu ces trente dernières années au cours de conflits majeurs.

Julian Assange avec Wikileaks et des lanceurs d’alerte a dénoncé tout cela, en défendant la liberté d’expression, la vérité, le droit de savoir, pour la Paix.

C’est la PAIX, aujourd’hui qui est agressée, c’est la PAIX, aujourd’hui que l’on condamne et que l’on emprisonne.

Ce ne sont pas aux puissances mondiales, à l’OTAN1, à l’OTSC2, aux institutions économiques de décider où va le monde.

L’ONU, qui compte 193 États membres, doit agir en retrouvant son rôle de garante du maintien de la Paix, de la sécurité internationale et de la protection des droits humains, en toute indépendance. Le « droit de veto » au sein du Conseil de Sécurité, accordé à 5 pays3 doit être supprimé.

Per a Pace portera sa voix, toujours plus fort, pour réclamer la libération immédiate et l’asile politique en France pour Julian Assange.

Comme Nelson Mandela en 1993, Julian Assange devrait recevoir le Prix Nobel de la Paix.

Julian Assange et Stella Moris vont se marier, le 23 mars 2022, dans les locaux de la prison. Nous faisons le vœu qu’avec leurs deux enfants, cette année les voit enfin réunis.

« Ce n’est pas à ceux qui ont dénoncé des crimes de guerre d’être en prison, mais bien à ceux qui sont fautifs de ces crimes de guerre. »

1-OTAN : Organisation du Traité de l’Atlantique Nord

2-OTSC : Organisation du Traité de Sécurité Collective (Russie)

3-5 pays « droit de veto » Chine, Etats-Unis, Russie, France, Royaume Uni

Ajaccio le 18/03/2022

Vous aimez, Partagez !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin