COMMUNIQUE

Depuis l’éclatement du bloc soviétique en 1991, les USA n’ont cessé, avec l’OTAN, d’étendre leur hégémonie en Europe et dans le monde (parfois en violation du droit international). De son côté, la Russie voit ses voisins, autrefois sous la coupe de l’ex URSS, rallier progressivement le bloc occidental et autoriser sur leur sol l’installation de bases militaires de l’OTAN abritant des troupes et des armes nucléaires américaines qui, selon elle, la menacent directement.

C’est dans ce contexte que le conflit opposant depuis 2013, l’Ukraine et la Russie, connait un regain de tension : Tout en massant des troupes à la frontière ukrainienne. Moscou exige un gel officiel de l’élargissement de l’OTAN à l’est, le retrait des troupes occidentales des pays d’Europe de l’Est et le rapatriement des armes nucléaires américaines déployées en Europe contrairement aux promesses faites à l’URSS en 1990 (en échange de la réunification de l’Allemagne) et au mépris des accords signés en 1997 (Acte fondateur OTAN – Russie)

Face à cette démonstration de force, les USA, défendant leurs propres intérêts géostratégiques et économiques, se disent prêts, dans le cas où les troupes russes envahiraient l’Ukraine, à soutenir les forces ukrainiennes tout en menaçant d’intensifier les sanctions économiques envers la Russie.

Faute de s’être opposées en leur temps, par manque de vision et de courage politique, aux initiatives les plus provocatrices de Washington, la France et les autres nations européennes de l’Ouest, assistent impuissantes à ce bras de fer qui menace de plonger à nouveau l’Europe dans la guerre et de porter gravement atteinte à sa stabilité politique et à son économie.

Etant donné la puissance militaire que les principaux belligérants sont en mesure de déployer et la volonté affichée de ne rien céder à leur adversaire, les conséquences, imprévisibles, de ce conflit, pourraient être désastreuses.

Fidèles à nos principes et à nos engagements et convaincus qu’en aucun cas, la guerre ne peut être une solution à la résolution des conflits, nous demandons aux dirigeants des nations et aux instances internationales, notamment l’ONU, de tout mettre en œuvre pour éviter l’affrontement et rechercher un règlement négocié par la voie diplomatique.

Par ailleurs, nous regrettons le retrait des USA du traité sur les forces nucléaires intermédiaires (FNI) en février 2019 et nous nous prononçons résolument pour l’élimination et l’interdiction des armes de destruction massive (nucléaire, bactériologique, …)

Enfin, nous demandons la dissolution de l’OTAN qui depuis la fin de la guerre froide n’a plus de raison d’être. Devenue un instrument aux mains des USA pour étendre leur domination sur le reste du monde, elle n’est plus un gage de sécurité pour les pays qui y adhèrent et fait peser, aujourd’hui, une lourde menace sur la paix.

Photo : les Crises _ Les bases de l’OTAN_

 

                  Ajaccio le 20 février 2022

Vous aimez, Partagez !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

One thought on “DANGER DE GUERRE EN EUROPE

  1. Stop à la guerre !
    Il faut négocier la paix, démilitariser l’Europe de l’Ouest et de l’Est, dissoudre l’OTAN et OTSC.

Comments are closed.