L’ONU a décidé que le 21 septembre de chaque année serait dédié à la Paix dans le monde. Compte tenu de la situation Internationale, les associations “Femmes solidaires ” de Corse,  “Per a Pace” et “Ava Basta” avaient par communiqué invité les citoyen(e)s insulaires à  se rassembler  ce jour-là à partir de 18h , à BASTIA,  en haut de la place St Nicolas et á AJACCIO Place Abbatucci, afin d’affirmer une volonté de vivre dans un monde en PAIX.

La Méditerranée qui subit pollution et conflits armés doit devenir une “Mer de Paix”, disait en substance le communiqué, qui marquait une détermination à lutter “pour un monde plus égalitaire, plus juste, plus équitable,  pacifique et durable.

Il est indispensable que se développe dans notre pays une culture de la Paix propice au respect et au développement de tous les droits humains”.

A l’initiative des trois associations, Per a Pace, Femmes Solidaires et Ava Basta, des citoyen(e)s se sont rassemblés hier dans les deux villes pour relayer l’Appel du Mouvement de la Paix lancé pour ce 21 Septembre 2021. À travers le pays des dizaines de rassemblements ont eu lieu et samedi 25 septembre nombreux seront ceux qui encore battront le pavé.

 A  Ajaccio, un nombre appréciable de citoyennes et citoyens s’est réuni place Abbatucci, chacun portait à la boutonnière la branchette d’olivier.

Ces militant(e)s pour un monde apaisé ne sont pas des utopistes, simplement des personnes soucieuses de justice et conscientes que le monde doit absolument changer pour les générations qui grandissent actuellement.

Il ne suffit plus de dire “plus jamais ça“, il faut faire en sorte que les conflits cessent d’être alimentés.

Jacques Casamarta a parlé avec raison de la Méditerranée, merveilleux moyen de rencontres et d’échanges. Notre “mère méditerrannée” est aujourdhui

endeuillée par les innombrables naufrages, les décès de personnes désespérées qui cherchent un accueil. 

Les Pays qui la bordent sont en conflit ou en souffrance.

De nombreux textes et poèmes ont émaillé le rassemblement, saluant le courage et l’espoir des populations vivant sous occupation ou dictature, en Palestine et partout ailleurs. Juliette, Pascale, Jean-Yves, Jean, Firouz, Dominique se sont relayés pour lire des poèmes de Ziad Mehdoukh le palestinien, de Camus l’Algérien de cœur, de Mahvash Sabet l’Iranien, de William Ernest, de Tristan Cabral…

Une pensée pour le journaliste Julian Assange actuellement emprisonné pour avoir révélé publiquement des crimes de guerre.

Les participants se sont séparés après la lecture (magistrale, par Dominique Ottavi) poète, auteur compositeur, du très beau poème: INVICTUS , illustrant la magnifique lutte pacifique de Nelson Mandela.

                                                                                                Juliette ALESANDRI 

Vous aimez, Partagez !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin